0
BoredFineGoodAmazingExcellent (No Ratings Yet)
Loading...

Eighth Grade

Le film commence par une scène où Kayla qui est en mode « YouTubeuse » donne des conseils du genre qu’il faut être soi-même. Un conseil que bien sûr elle n’applique pas vu qu’elle passe son temps à essayer de faire comme les autres pour se faire remarquer, et ce malgré sa grande discrétion. Ces vidéos personnelles dans lesquelles Kayla s’exprime et conseille vont ponctuer l’histoire et sont placées à chaque fois pour entrer en contradiction entre ce qu’elle dit et ce qu’elle fait. Ce coming of age movie montre que cette période de l’adolescence peut être délicate avec cette jeune fille qui n’est pas bien dans sa peau et qui n’a pas d’amis. La différence par rapport à la majorité des films, c’est qu’ici même si elle n’est pas forcément épanouie, on ne peut pas dire qu’elle soit à plaindre. Ce que je veux dire, c’est qu’elle n’est pas harcelée ni victime de moqueries, donc elle n’est pas non plus à plaindre et à juste à attendre que les autres soient un peu moins superficiels. Un conseil qu’elle peut appliquer elle-même, car à un moment, elle fait à Gabe ce que les autres lui font à savoir mettre de côté quelqu’un à cause de certains à priori. Heureusement, elle rectifie le tir plus tard. Il n’y a vraiment rien de spécial dans ce film, mais Bo Burnham parvient à dépeindre une certaine réalité avec beaucoup de sobriété. Parfois, il filme l’ensemble tout en gardant un œil sur Kayla pour bien montrer le contraste entre elle et les autres ce qui est intéressant. Une autre chose qui est intéressante, c’est l’évolution du personnage, elle qui se cherche constamment et qui tente de connaitre ses propres valeurs. Cela donne quelques moments très ringards et gênants ce qui est une bonne chose, car cela montre que le film est authentique et que ce sont de véritables situations, forcées certes, auxquelles on assiste. Au-delà de Kayla, le réalisateur fait un portrait plus général de cette génération et ce n’est pas glorieux même si cela reste très stéréotypé. On peut se reconnaître dans certains passages et se rendre compte du fait qu’on peut vraiment être stupide à cet âge… Sans être d’une grande originalité, « Eighth Grade » est un bon film qui brille par son authenticité.

Vu: 731

Genre: ComédieDrame

Durée: 93 min

IMDb: 7.5

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *