10
BoredFineGoodAmazingExcellent (1 votes, average: 10,00 out of 5)
Loading...

Insaisissables 2

Un véritable tour de magie ! Un COUP DE MAÎTRE !! Insaisissables 2…le kiffe mais QUEL KIFFE !!! Bluffant, époustouflant, incroyable, spectaculaire…magique ! Les adjectifs qualificatifs ne manquent pas en nombre pour décrire la claque que m’a collé ce film ! 3 ans après la très bonne et surprenante surprise du premier Insaisissables, mélange original de thriller policier et de tours de magie illusionnistes initié par le réalisateur Français Louis Leterrier (« Le Transporteur » 1 et 2, « L’incroyable Hulk », « Le Choc des Titans ») qui avait su rapporter plus de 350 millions de dollars de rentabilité mondial (pour un budget de 75 millions), Les 4 Cavaliers reprennent du service pour un nouveau braquage en grande pompe, cette fois sous la caméra de du réalisateur américain John M. Chu, réalisateur des « Sexy Dance » 2 et 3, « G.I Joe: Conspiration » et du récent « Jem et les Hologrammes » (Louis Leterrier ayant passé la main pour aller s’occuper de la réalisation de « Grimsby: Agent trop spécial » aux côtés de Mark Strong, Sacha Baron Cohen et Mark Strong). 1 an et demi après avoir réussi leur coup face aux forces du FBI, les 4 Cavaliers, appartenant désormais à l’organisation secrète de « L’Oeil », vivent dans l’ombre et le silence en attente d’instructions pour leurs prochains agissements. Un jour, alors que les magiciens, discrètement menés par Dylan Rhodes infiltré au FBI entament leur retour sur scène, ils se retrouvent victime d’un coup monté qui les conduira en Chine ou ils feront la connaissance de Walter Mabry, homme d’affaire puissant et patron d’une d’une influente société de haute technologie. Ce dernier propose alors un marché aux magiciens en cavale: braquer l’un des système informatique les plus sécurisé du monde, en échange de quoi, les 4 Cavaliers se verront acquittés. Mais peuvent ils vraiment se fier à cet homme ? Quel est le véritable objectif de Mabry derrière ce braquage ? Et si tout cela n’avait pour but que de piéger les Cavaliers ? De simples tours de passe passe peuvent ils faire le poids face à la toute puissance du Web et de la haute technologie ? Et le FBI dans tout ça ? Thaddeus Bradley ? A qui faire confiance ? Qui contrôle la partie ? Voilà pour le pitch global en spoilant le moins possible. Verdict : Abracadabra !! Si Louis Leterrier, avec le premier volet en 2013, avait réussi à nous sortir un lapin de son chapeau, John M.Chu lui nous sort carrément un lièvre !! Insaisissables 2 voit plus grand que son prédécesseur, plus loin, plus spectaculaire, plus ambitieux. On aurait pu craindre que le film, avec un budget plus important élevé à 90 millions de dollars bascule dans la démesure d’effets spéciaux pour justifier ses tours de magie à l’écran, on aurait pu craindre un début d’épuisement de la formule entamé dans le 1, de perdre l’effet de surprise…eh ben c’est TOUT LE CONTRAIRE ! Insaisissables 2 se montre sacrément plus ambitieux dans son intrigue, ses enjeux ect et il a bien raison car ça paye au delà même de toutes mes espérance ! Insaisissables 2 n’a pas perdu le charme et l’effet de surprise de la recette du premier film, toujours dans la veine des « Ocean » de Steven Soderbergh, des « Mission Impossible »ou encore « Heat » de M.Mann (1995), il l’a décuplé ! Clairement, cette suite dépasse largement avec brio le premier opus déjà très bon ! Le scénario est génial, ambitieux, malin et extrêmement imprévisible, J M. Chu gère toutes les pièces de l’échiquier et chaque déplacement de chaque pion arrive à changer littéralement la donne toute les 10 minutes ! Pendant 2h10, à chaque coup de théâtre on se retrouve par terre la bouche ouverte à l’affût d’une explication à chaque énigme ! Le Spectateur du film, à l’image des spectateurs internes au film (on est parfois presque dans une mise en abyme de la position du symbolique du Spectateur) est dépassé par les événements qui s’enchaînent tels des cartes qui s’abattent mais c’est justement ce sentiment d’être dépassé par les événements du film que le film passionne. La pression monte, l’intensité et les risques aussi ! Cette fois, on sent vraiment les 4 Cavaliers beaucoup plus vulnérables, beaucoup plus en dangers que la première fois, les enjeux sont de tailles, les risques sont immenses et le droit à l’erreur n’est pas une option ! Plus que jamais les personnages doivent user de tout leur talent d’illusionnistes. Entre tours de magies traditionnels à l’ancienne, mysticisme oriental face à l’hégémonie de l’informatique le film se permet même accessoirement de poser en toile de fond la question de la supériorité entre Magie et Technologie, donnant beaucoup plus de matière au cadre et à l’intrigue. Le casting est toujours en or ! Jesse Eisenberg, après avoir retrouvé son personnage de perroquet bleu poltron dans Rio 2 en 2014, « American Ultra » avec Kristen Stewart en 2015 et endossé le rôle de Lex Luthor dans Bataman VS Superman de Z.Snyder cette même année 2016, fait son reprend brillamment son personnage de Daniel Atlas, toujours aussi classe et charismatique ! Mark Ruffalo (Shutter Island, Avengers…) reprend le rôle de l’agent Rhodes. Son personnage est beaucoup plus développé que dans le premier film, Spoiler: Dave Franco et Woody Harrelson sont également de retour en pleine forme après quelques Hunger Games et 22 Jump Street entre temps. Perso, en ce qui concerne le remplacement d’Isla Fisher par Lizzy Caplan, ça ne m’a absolument pas gêné au contraire, j’ai bien plus préféré le tempérament énergique de Lizzy, l’ancienne fille des Cavaliers m’avais beaucoup moins marqué. Mais LA révélation du film c’est clairement Daniel Radcliffe ! Srx ce charisme de fou que lui donne ce rôle ! Avec Insaisissables 2, plus que jamais, Radcliffe nous montre qu’il est capable de se détacher du personnage culte du sorcier à la cicatrice en forme d’éclaire, qu’il n’est pas « enfermer » dans ce rôle. Du moins, pour la première fois l’acteur m’a convaincu avec un autre rôle que celui d’Harry Potter (j’avais pas été convaincu par « La Dame en Noir » et je n’ai pas vu « Horns »). Bien évidemment, on prendra naturellement du plaisir à faire allusion à HP (voir Harry Potter se mettre au braquage quoi ^^) et la comparaison ne rendra le divertissement que plus fun ! Niveau filmage, le spectateur est comme hypnotisé devant l’écran ! Le film joue très habilement toutes ses cartes techniques, gros plans/inserts/zoom/travelling pour arriver à créer une coordination exemplaire ! Spoiler: La fin est vraiment inattendu et anticipe déjà le 3ème volet avec plein d’interrogations: Spoiler: J’en salive déjà ! Insaisissables 2 est donc une suite parfaite ! Entre Ocean, Mission Impossible et Harry Potter, le film nous régal par ses tours de magies monumentaux ! Un « Stupéfixant » mélange de Magie et de Technologie !!! Hype pour le 3 qui j’espère sera un final au moins du même niveau !

Durée: 129 min

Année:

IMDb: 6.5

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *